enfance-dessins-et-personnalites.ch

Rechercher

Aller au contenu

Emma

Vécu affectif > Dessins

Le dessin d'Emma - 4 1/2 ans


La maison, pour l'enfant, c'est son "chez soi", un refuge, un abri. C'est aussi le lieu de vie, de rencontre avec les siens.

Dans le dessin d'Emma, le choix d'une maison à
la base large nous montre sa recherche d'une position solide et sécurisante.

La porte - qui permet l'accès à la maison - n'est
pas très grande, signe d'une certaine retenue et d'un besoin d'indépendance.

Les fenêtres sont
assez nombreuses, comme autant d'ouvertures sur le monde et sur les autres. Le chemin, lui aussi, va à la rencontre d'autrui, contre la droite - comme nous tendons la main pour saluer, dans notre culture.

La couleur marine foncée remplaçait le noir que je ne donnais plus, à ce moment-là, aux enfants qui l'utilisaient pour se faire des tatouages. Cette couleur exprime, dans ce dessin, l'anxiété et la vie intérieure secrète d'Emma.

Deux des toits, à droite et à gauche ont un tiers de la hauteur (dimension moyenne) par rapport aux murs correspondants. Le toit, c'est la zone de l'imaginaire, de la pensée, de la réflexion. Le coloriage de ces deux toits, en particulier, est l'indice d'une réflexion plus tendue, inquiète. Le toit central est proportionnelement plus petit et colorié dans la cheminée.

La cheminée est le symbole de la vie de famille, à l'image des ancienne veillées qui réunissaient le membres de la famille autour de la cheminée. C'est aussi l'expression de l'équilibre émotionnel, représenté par la présence de la fumée. Emma est
droitière et pour elle, le fait que la fumée aille à droite est positif. Mais que la fumée descende plutôt qu'elle ne monte vers le ciel est un signe de pessimisme. (La fumée montante nous parle d'enthousiasme, tandis que la direction horizontale est plus modérée)

Emma a terminé son dessin par une croix, semblant transformer sa maison en église. Puis elle a ajouté une tête et une robe coloriée.

L'aspect
église, petit château ou encore maison de maître exprime l'ambition de la fillette. Ce besoin de réussite, de "bien faire" se retrouve dans la grandeur - env. H 4/4. On peut y voir une "surcompensation" provoquée par le sentiment d'être en conflit avec son environnement.

Emma, à l'époque où elle a réalisé son dessin subissait des tensions familiales. Elle était également confrontée à une pression éducative exigeante, ressentie parfois comme culpabilisante (conséquence des tensions familiales). Elle a réagi avec courage et ambition en intégrant les systèmes de valeurs familiaux et, en s'efforçant de donner le meilleur d'elle-même,
d'être parfaite. La
réussite et l'approbation familiale calmaient ses inquiétudes..



Accueil | Vécu affectif | Tempérament | Intelligence | Analyse | Contact | Bibliographie | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu